Créer un compte

Fiches métiers

 

Assistante de direction Retour Partager


Finalité du métier

Le métier d’Assistante de direction consiste avant tout en l’accompagnement de son supérieur. Véritable plaque tournante d’une entreprise, elle est le « bras droit » d’un manager. L’objectif de son travail est de faciliter celui de son supérieur en le déchargeant des tâches administratives classiques et en lui faisant gagner du temps. Occupant un poste à responsabilités, elle est l’interface entre son chef, le personnel et les intervenants extérieurs. Tout passe par elle.

Missions principales

L’Assistante de direction travaille en collaboration avec son responsable en s’occupant des tâches en amont. Entrent dans ses attributions les tâches classiques telles que la réception des appels téléphoniques, la rédaction des courriers, la prise de rendez-vous que ce soit avec les partenaires, les clients ou autres... Elle s’occupe également de la gestion de l’emploi du temps de son supérieur et de l’organisation des diverses rencontres professionnelles : réunions, colloques, etc. En outre, elle peut être amenée à réaliser des tâches plus complexes comme l’encadrement d’une équipe ou la gestion de budgets.

Evolutions potentielles

Au sein d’une même entreprise, l’Assistante de direction peut évoluer de différentes manières. Elle peut bénéficier d’une augmentation salariale en fonction de son ancienneté, être rattachée à un autre manager haut placé ou être mutée à un tout autre poste à responsabilités dans l’un des départements de l’entreprise si elle possède des compétences spécifiques. Pour étoffer son CV ou changer d’orientation professionnelle, l’Assistante de direction peut demander un congé individuel de formation (CIF) afin d’acquérir un ou d’autres diplômes. Elle pourra ainsi avoir d’autres perspectives d’évolution.

Rémunération

La rémunération de l’Assistante de direction varie selon son expérience, ses qualifications et le secteur dans lequel elle travaille. À ces paramètres s’ajoute la taille de l’entreprise. Le salaire des débutantes tournent généralement autour de 1 050 euros net par mois. Pour les plus expérimentées, il peut atteindre les 3 500 euros brut par mois, voire plus. Après cinq ans d’expérience, l’Assistante de direction gagne plus de 25 000 euros net par an.

Compétences

Le métier d’Assistante de direction étant un poste clé, la polyvalence est primordiale. La première compétence requise est le sens des relations humaines. L’assistante sera en effet amenée à collaborer avec son supérieur et à communiquer avec l’extérieur ainsi qu’avec les différents services de l’entreprise. À cela s’ajoutent l’autonomie, le sens de l’organisation, la discrétion, la capacité rédactionnelle, la faculté d’adaptation et l’aptitude à prendre des initiatives. Cette dernière est très importante dans la mesure où l’assistante aura pour objectif l’optimisation du temps du manager.

Profils les plus demandés, formation

Dans ce métier, on rencontre plus de femmes que d’hommes. On peut y accéder après une formation spécialisée de type BTS Assistant de direction, Assistant secrétaire ou Assistant de gestion de PME/PMI. Les titulaires d’un Bac pro Secrétariat ou d’un Bac techno Sciences et Technologies de la Gestion peuvent également devenir Assistante de direction. Par ailleurs, il est tout à fait possible de s’orienter dans cette optique avec un CAP ou un BEPA Services spécialité Secrétariat accueil. Dans tous les cas, la connaissance d’une ou plusieurs langues étrangères est un grand atout, voire un impératif.

Rattachement hiérarchique, environnement de travail et interlocuteurs

L’Assistante de direction travaille en étroite collaboration avec un manager. Celui-ci peut être le directeur général d’une entreprise ou un responsable de direction : ressources humaines, achats, ventes, marketing, etc. Dans tous les cas, elle lui sert en quelque sorte de « mémoire » et doit harmoniser son rythme à celui de son supérieur hiérarchique, un rythme parfois sportif. L’assistante communique quotidiennement avec une foule d’interlocuteurs, allant de son responsable au personnel de l’entreprise, en passant par les clients, les partenaires, les fournisseurs, etc.