Créer un compte

Fiches métiers

 

Avocat Juriste Retour Partager


Finalité du métier

En France, le titre de juriste est porté par toute personne titulaire d’un diplôme en droit. Selon la loi en vigueur, il est impossible de prodiguer des conseils juridiques si l’on n’a pas les conditions de moralité et de diplôme. Un avocat juriste peut plaider la cause de ses clients au niveau d’une Cour de justice ou apporter son expertise juridique et ses conseils auprès des individus, des entreprises et des organismes. Il existe de nombreuses spécialités juridiques selon le secteur où œuvre l’avocat, allant du droit privé au droit international en passant par le droit des affaires.

Missions principales

L’avocat a pour mission principale de défendre les intérêts de ses clients en accord avec la loi en vigueur. A son propre compte ou au sein d’un cabinet, l’avocat traite les dossiers soumis par ses clients avant de les défendre devant les tribunaux. Les avocats généralistes s’occupent des affaires classiques comme les infractions au Code de la Route, les divorces ou encore les litiges. Les avocats spécialisés exercent en fonction de leur domaine d’étude. Les avocats de chaque région appartiennent au barreau d’un tribunal de grande instance.

Evolutions potentielles

Au début de sa carrière, un avocat stagiaire entre souvent au sein d’un cabinet avant de s’y faire un nom et plaider des affaires plus importantes. Un avocat confirmé, qui possède déjà une réputation, a la possibilité de mettre en place son propre cabinet ou devenir associé au sein d’un grand cabinet. Au niveau du barreau, un avocat reconnu peut se faire élire comme bâtonnier et ainsi présider le Conseil de l’ordre.

Rémunérations

La rémunération des avocats est très disparate en fonction non seulement de la région, mais également des spécialités. En moyenne, le revenu annuel des avocats en France est de l’ordre de 74.00 euros. Un avocat débutant perçoit une rémunération mensuelle comprise entre 1800 et 2700 euros bruts selon la région et la spécialisation. Actuellement, les avocats spécialisés dans le droit des affaires sont les mieux rémunérés avec l’implantation des grands cabinets multinationaux anglo-saxons.

Compétences

Le métier d’avocat est très exigeant et requiert une parfaite maîtrise des textes juridiques. Un avocat doit également avoir un grand esprit de synthèse afin de comprendre dans les détails le cas de chaque client afin de proposer la meilleure solution et apporter les conseils les mieux adaptés à la situation. Le métier d’avocat exige également une grande résistance au stress. En effet il doit mener un combat au quotidien pour défendre ses clients. Au cours d’une plaidoirie, il doit montrer une grande aisance orale et du charisme afin de convaincre les magistrats. Un avocat doit par ailleurs être capable de rédiger au mieux les différents dossiers qui lui sont confiés.

Profils les plus demandés

Si les avocats généralistes sont les plus sollicités pour les affaires classiques, les avocats spécialisés sont de plus en plus recherchés, notamment par les entreprises, pour leur maîtrise des domaines spécifiques. Un Master 1 en droit est suffisant pour s’inscrire à l’examen d’entrée d’un Centre régional de formation professionnelle des avocats (CRFPA), mais la majorité des candidats disposent aujourd’hui d’un Master 2. Le certificat d’aptitude à la profession d’avocat (CAPA) délivré par un CRFPA est obligatoire pour pouvoir exercer le métier d’avocat.

Types d’employeurs

Un avocat peut travailler pour son compte en mettant en place son propre cabinet, mais il peut également exercer dans un cabinet. Dans ce cas, l’avocat dépend des avocats-associés qui détiennent le cabinet et qui lui confient les affaires correspondant à son profil. Les avocats qui débutent exercent le plus souvent pour un cabinet afin d’acquérir de l’expérience. Un avocat-conseil travaille directement avec une entreprise ou un particulier.

Rattachement hiérarchique, environnement de travail et interlocuteurs

Tous les avocats exerçant en France doivent s’inscrire au barreau, sauf les avocats-conseils qui se chargent d’aider leurs clients sur le plan juridique sans plaider au tribunal. Ils sont le plus souvent rattachés aux avocats-associés. L’environnement de travail dans lequel évolue l’avocat est très concurrentiel puisqu’il faut plaider face à d’autres avocats dans une atmosphère souvent tendue.