Créer un compte

Fiches métiers

 

Assistant Juridique Retour Partager


Finalité du métier

Un assistant juridique a aussi le titre de secrétaire spécialisé dans le domaine du droit. À ce titre, il s’occupe à la fois des tâches traditionnelles du secrétariat telles que l’accueil physique et téléphonique, l’organisation du planning et le suivi des dossiers. Il assure également l’administration des documents et textes de loi, de la jurisprudence et tout autre document relatif aux procédures juridiques. Un assistant juridique intervient uniquement dans le secteur du droit : cabinets d’avocats principalement, cabinets d’avoués, études de notaires, études d’huissiers et entreprises ayant un service juridique.

Missions principales

L’assistant juridique a pour mission de préparer l’instruction des dossiers relatifs au conseil, d’assurer la veille juridique, la prévention des risques et la défense de l’organisme dans le domaine du droit. Outre ces tâches d’ordre juridique, il est également chargé d’accueillir les collaborateurs, les clients et tout autre personne en contact avec le cabinet où il exerce. Parallèlement, il organise le planning de ses responsables hiérarchiques, crée et assure le suivi des dossiers anciens et en cours, et s’occupe des courriers ainsi que de la réalisation d’actes juridiques.

Evolutions potentielles

L’évolution de carrière d’un assistant juridique dépend de la taille de l’entreprise. Cependant, s’il apprécie son métier et assume ses responsabilités, il peut au fil du temps et des expériences accéder au poste de clerc en passant éventuellement des examens de qualification professionnelle. Ainsi, il pourra devenir le représentant de son cabinet lors des audiences de procédure et des opérations d’expertise. En tant que clerc, il sera également amené à rédiger des projets d’actes de procédure et de conclusion. Si l’assistant juridique devenu clerc fait preuve de motivation, il peut accéder au poste d’avocat.

Rémunération

Plusieurs facteurs sont responsables de la variation du salaire d’un assistant juridique débutant. La rémunération d’un assistant juridique débutant est surtout basée sur ses qualifications en secrétariat et en juridique, mais aussi sur ses expériences lors des stages antérieurs et ses diplômes. Ainsi, il peut gagner en moyenne 1800 euros bruts par mois. La rémunération dépend également de la taille de l’entreprise ou du cabinet dans lequel il exerce.

Compétences

Un assistant juridique se doit d’être rigoureux et organisé pour ne pas se perdre dans ses tâches administratives. Il doit aussi avoir un bon sens du relationnel ainsi qu’un esprit d’équipe accompagné d’une grande capacité d’adaptation. Discrétion et fiabilité sont également exigées. Outre une aisance orale et écrite et bien évidemment de fortes connaissances juridiques, des compétences techniques lui sont nécessaires, comme la maîtrise de l’outil informatique. Parler d’autres langues étrangères peut souvent lui être utile.

Profils les plus demandés, formation

Idéalement, une double compétence dans le domaine administratif et juridique vous permet d’accéder au poste d’assistant juridique. Le choix de formations pour devenir un assistant juridique est donc assez large : secrétariat, management, droit, gestion ou des formations plus spécialisées comme un DEUST assistanat juridique, ou encore un DUT carrières juridiques. Essentiellement, le recruteur demande un bac 2 mais dans certains cas, un bac spécialisé dans le secteur juridique suffit. L’idéal est cependant de présenter un bac 3, pour mettre toutes ses chances de son côté lors du recrutement.

Type d’employeurs

L’assistant juridique travaille souvent pour les avocats, les avoués, les huissiers ou les notaires. Mais il arrive que des entreprises ayant des services juridiques et ou contentieux fassent appel aux services d’un assistant juridique. Cela leur évitera de payer des services externes. Ces entreprises sont souvent des établissements financiers, bancaires ou des compagnies d’assurances.

Rattachement hiérarchique, environnement de travail et interlocuteurs

En entreprise, l’assistant juridique est rattaché au responsable du service juridique, au responsable du service du contentieux ou au responsable du personnel. Dans la profession libérale c’est-à-dire dans les cabinets spécialisés dans le domaine juridique, l’avocat, l’avoué, l’huissier ou le notaire du cabinet se trouve être son premier responsable hiérarchique sauf si le cabinet emploie un cadre juriste. Les principaux interlocuteurs d’un assistant juridique sont les membres du cabinet où il exerce et les clients de ce cabinet.

 

Les dernières offres concernant ce métier

Score
09/01/2014 Assistant chef de produit / projet emailing CRM Push Alternance ROISSY AEROPORT CH DE GAU (95) Emploi et prime 50 euros