Créer un compte

Fiches métiers

 

Conseiller Financier Retour Partager


Finalité du métier

Le Conseiller financier doit aider les particuliers et les professionnels dans la gestion de leur capital pour le faire fructifier en toute sécurité. Il doit leur indiquer les bons placements financiers ou faire ces placements à leur place. Le Conseiller financier est également chargé de suivre l’exécution des ordres de placement du capital de ses clients. Ce professionnel de la gestion peut également être appelé Conseiller en gestion de patrimoine, Conseiller en investissements privés, Conseiller gérant de fortune ou Gérant de portefeuille.

Missions principales

Les principales missions du Conseiller financier sont donc de gérer l’argent de ses clients. Pour ce faire, il doit suivre et analyser l’actualité économique, analyser les revenus et le patrimoine de ses clients, prospecter pour connaître les placements financiers afin de mieux conseiller le client. Il a également pour mission d’adapter l’offre aux portefeuilles des clients, de négocier les transactions et les taux, toujours dans les intérêts du client. Le Conseiller financier doit aussi rendre compte des placements faits pour son client.

Evolutions potentielles

Avec le temps et l’expérience, la taille du portefeuille géré par le Conseiller financier augmente, ainsi que ses responsabilités. Après des années de pratique, d’expérience et un portefeuille conséquent, le Conseiller financier pourra envisager de s’installer à son propre compte comme conseiller indépendant. Sinon, le Conseiller financier peut également s’orienter vers d’autres fonctions dans le secteur de la finance, comme celle de manager. Il sera alors chargé d’encadrer une équipe de conseillers, de s’occuper du recrutement et des formations, d’organiser des stratégies, etc.

Rémunération

En moyenne, un Conseiller financier débutant gagne un salaire annuel de 35.000 € brut. Après de nombreuses années d’expérience, cette rémunération peut atteindre les 50.000 € brut par an, avec en plus la possibilité d’empocher des primes.

Compétences

Un Conseiller financier doit avoir d’excellentes connaissances en gestion, en économie, en mathématiques, en droit, en comptabilité et maîtriser parfaitement l’aspect technique des produits financiers. En outre, il doit également être doté d’un bon sens du marché, auquel s’ajoutera un flair, une capacité d’anticipation et de prise de décisions rapides. Le Conseiller financier doit aussi savoir nouer des relations professionnelles utiles. Il doit maîtriser l’anglais et l’outil informatique. Une capacité à s’adapter aux changements réglementaires et techniques est une autre compétence indispensable.

Profils les plus demandés, formation

Les profils les plus demandés dans le recrutement de conseillers financiers sont ceux diplômés de niveau bac 4 ou bac 5. Ce sont notamment les titulaires d’un master en gestion de patrimoine, d’une maîtrise en sciences et techniques comptables et financières, mais aussi les diplômés d’une école de commerce. Ceux titulaires d’un diplôme d’Institut universitaire professionnel (IUP) en banque et finance, ainsi que ceux possédant un master 2 en sciences politiques option finance et master 2 en sciences juridiques et financières ont également toutes leurs chances.

Types d’employeurs

Le Conseiller financier travaille généralement dans les institutions bancaires ou financières : les sociétés de Bourses, les banques d’affaires et de dépôt et leurs filières spécialisées. Ils peuvent également exercer au sein des grandes entreprises, des sociétés de gestion privées, les caisse des dépôts et consignations, etc.

Rattachement hiérarchique, environnement de travail et interlocuteurs

La fonction de Conseiller financier est généralement rattachée à une direction financière, mais peut parfois s’exercer dans des services spécialisés, en fonction des clients et du type de marché. Le Conseiller financier doit observer la confidentialité dans son métier et il engage sa responsabilité en plaçant les capitaux de ses clients. En début de carrière, le gestionnaire junior est entièrement responsable du ou des portefeuilles qu’il gère, mais il est supervisé par un spécialiste. Ses missions impliquent parfois des déplacements pour rendre visite aux clients, pour des réunions ou des formations. Le reste du temps, il est sédentaire et travaille dans un bureau ou une salle de marchés en conservant un contact permanent avec des traders et des analystes financiers.