Créer un compte

Fiches métiers

 

Comptable Fournisseurs Retour Partager


Finalité du métier

Au sein des grandes et moyennes entreprises, le paiement des fournisseurs de produits et de services (eau, électricité, chauffage, téléphone, journaux...) se fait le plus couramment à la fin du mois. Pour pouvoir centraliser toutes ces données et tenir un état des comptes précis et clair, elles engagent un Comptable Fournisseurs indépendamment du comptable chargé de traiter les mouvements financiers de l’entreprise.

Missions principales

À l’instar du comptable d’entreprise, le Comptable Fournisseurs a pour tâche de tenir à jour les écritures comptables des différentes transactions au sein de l’entreprise. Cependant, le Comptable Fournisseurs est affecté uniquement aux mouvements financiers relatifs à la fourniture de produits et de services. Il inscrit dans les registres de l’entreprise l’état des diverses prestations et comptabilise les factures dues à chaque fournisseur. Le Comptable Fournisseurs peut aussi être affecté au paiement des factures auprès de chaque prestataire.

Évolutions potentielles

Après quelques années d’activité réussies à ce poste, le Comptable Fournisseurs peut être amené à animer une section comptable ou être chargé du suivi de la trésorerie de l’entreprise. Dans ce cas, il obtient une promotion et peut assumer dès lors les responsabilités d’un chef comptable.

Rémunération

La rémunération du Comptable Fournisseurs est soumise à plusieurs facteurs notamment la qualification, l’expérience, le secteur d’activité, la taille de l’entreprise et la région. Suivant ces critères, la rémunération annuelle brute d’un comptable fournisseur peut varier de 16 000 euros, soit environ 1300 euros par mois pour les jeunes diplômés, à 45 000 euros pour les cadres les plus expérimentés. Avec cinq années d’expérience, un Comptable Fournisseurs touche environ 2 400 euros par mois soit un peu plus de 28 000 euros par an, l’équivalent de la rémunération moyenne d’un chef de section comptable.

Compétences

L’activité de Comptable Fournisseurs requiert une parfaite aisance vis-à-vis des outils informatiques, ainsi que la maîtrise de la fiscalité, de la comptabilité publique et éventuellement du Code des marchés publics. Plus spécifiquement, un Comptable Fournisseurs doit également être familier avec les règles de gestion de stocks et de calcul des coûts, mais aussi des techniques d’inventaire.

Profils les plus demandés, formation

Généralement, un bac ou un BEP en comptabilité assorti de plusieurs années d’expériences professionnelles ouvre l’accès au métier de comptable fournisseur. Mais les entreprises privilégient les candidats titulaires au minimum d’un bac 2 (BTS, DUT, Diplôme Préparatoire aux Études Comptables et Financières ou DPECF...) ayant suivi un cursus de comptabilité. L’accent est également mis sur une formation pour l’utilisation d’outils informatiques notamment les tableurs, les logiciels comptables, ou encore les bases de données.

Types d’employeurs

Aucun secteur d’activité n’est privilégié : le métier de Comptable Fournisseurs est néanmoins destiné aux structures de grande envergure notamment les établissements hôteliers importants, le secteur de l’audio-visuel, les entreprises de transformations, le secteur de l’imprimerie...

Rattachement hiérarchique, environnement de travail et interlocuteurs

Le Comptable Fournisseurs est généralement rattaché au service comptable de l’entreprise. Il est tenu de présenter un bilan comptable des transactions avec les fournisseurs au Chef comptable. Le Comptable Fournisseurs est également un acteur incontournable de la relation de l’entreprise avec les divers prestataires.